Une grande inspiration

(En photo : la nouvelle championne du monde d’apnée statique)


 

 

La Tchèque Gabriela Grezlova a surclassé le championnat du monde d’apnée en statique, hommes et femmes confondus. Elle établit aussi un nouveau record avec 8 min 33. 

Gabriela Grezlova est grande et longiligne. Pas assez musclée à son goût mais terriblement résistante sous l’eau en matière d’apnée statique. Son nouveau record mondial est même supérieur à celui des hommes (elle devance l’Espagnol Aleix Segura et ses 8 min 07). « J’ai pourtant eu des contractions musculaires très tôt dans l’épreuve entre 4 et 6 minutes. J’ai dû faire un effort mental pour rester sous l’eau », raconte la jeune femme qui fêtera bientôt ses 34 ans. Son dernier record en date était de 7 min 45. Gabriela Grezlova précise qu’elle a retrouvé la forme cette année. « L’an dernier j’étais souvent malade. Là je me sens mieux et à l’aise pour l’apnée ». La sportive s’est mise plus sérieusement à l’apnée statique il y a deux ans seulement. « Je faisais déjà de la plongée et un peu d’apnée dynamique mais pour le plaisir uniquement ». Gabriela Grezlova s’est attaché le coaching de Branko Petrovic, un apnéiste serbe mondialement reconnu. « Je l’écoute religieusement lors des entraînements et des compétitions. Je sors de l’eau quand il me le dit. Pour éviter tout problème, l’athlète doit écouter les conseils de son entraîneur », souligne-t-elle. 

 

 

Manque de reconnaissance 

 

 

L’apnée statique permet à Gabriela Grezlova de se relaxer. « Je me détends ainsi en-dehors du travail. La statique est une discipline qui me convient parfaitement ». Une discipline qu’elle avait pu voir en compétition dans son pays. « De fil en aiguille, je me suis rendue compte que j’avais un potentiel de progression. Ce qui m’a poussée à faire de la compétition ». Gabriela Grezlova s’entraîne notamment à la maison. Avec des exercices de respiration et d’apnée en-dehors de l’eau. Elle se prépare également mentalement, allongée en essayant de se projeter dans la performance. Malgré tout, les nombreuses médailles tchèques ont du mal à faire émerger ce sport dans son pays. « Il y a seulement une trentaine de personnes qui font de la compétition en République tchèque. Malgré nos bons résultats, nous manquons encore de reconnaissance. Il n’y a pas beaucoup de support de la fédération nationale », regrette Gabriela Grezlova. 

 

 

Le podium féminin : 

 

Gabriela GREZLOVA (République Tchèque) : 8’33″230 

Alessia ZECCHINI (Italie) : 6’33″770

Magalie SITERRE (France) : 6’13″525

Alessia Zecchini, la vice-championne du monde en statique

Alessia Zecchini, la vice-championne du monde en statique

Le programme du jour

Mercredi 29 juillet à la piscine olympique de Mulhouse : 

9h – 12h : qualifications en apnée dynamique avec palmes

15h30 – 17h30 :  entraînements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.