Paris mon amour !

Le monde sportif français était rassemblé en images pour la projection de la vidéo Paris 2024 à la Philharmonie ce 17 février. L’occasion surtout de présenter le projet détaillé de la candidature française.

 


(Photos : Paris2024)

 viagra générique

Ils veulent nous faire rêver. Un rêve olympique pour 2024 en France. Un premier dossier a été envoyé (et reçu) officiellement à Lausanne, siège du CIO (Comité International Olympique). Paris 2024 est en marche et rassemble la communauté sportive, médiatique, politique et économique. En concurrence avec Los Angeles, Rome et Budapest, Paris devra frapper fort dans les têtes. Toutes les villes en lice ont déposé leur premier dossier ce 17 février. Un second volet est prévu pour le mois d’octobre.

A coup de communication et de présence intensive dans les médias et réseaux sociaux, chaque ville candidate met en avant ses atouts. 

 

 viagra kopen

Les caractéristiques parisiennes :

 

 

Le projet parisien comprend un village olympique et paralympique situé à 7 km au nord du centre-ville, sur l’axe Paris Seine-Saint-Denis. Plus de 80% des sites de compétition sont situés dans un rayon de 10 km autour du village. Autre promesse, 85% des sportifs seront hébergés à moins de 30 minutes de leurs sites compétition. Seule la voile se déroulera dans la ville de Marseille. 

 

A ce jour, 95% des sites sportifs sont déjà existants (Roland Garros, le Stade de France ou la Bercy Arena) ou temporaires (sports équestres au château de Versailles, beach volley au pied de la Tour Eiffel ou encore tir à l’arc sur l’esplanade des Invalides). Deux sites de compétition seront construits d’ici 2024 : 

 

 

- un nouveau centre aquatique, voisin du Stade de France

- la Bercy Arena II, dont les travaux sont déjà planifiés

 

La réponse en 2017

Le CIO rendra son verdict en septembre 2017 à Lima au Pérou. Paris saura alors si son rêve devient réalité. 

La voie durable

Paris 2024 met aussi en avant l’aspect « durable » de ses Jeux. Outre les installations existantes, les villages des athlètes (près de 15 000 sportifs au total en comptant les athlètes paralympiques) et des médias seront reconvertis en logements. 5 000 au total pour la zone de Seine Saint-Denis. Tout comme le centre aquatique, les infrastructures seront « rendues » à la population comme le souligne le comité de candidature. 

 

La maîtrise du budget est enfin l’argument fort avancé par la capitale française. Des Jeux pour 6,2 milliards d’euros en prévisionnel. Un objectif ambitieux. Pour les dernières Olympiades en 2012, Londres avait prévu 4,8 milliards d’euros qui se sont transformés en 10,9 milliards au final… 

 pilule viagra

La vidéo officielle "La force du rêve"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.