Les filles en vitrine

Le musée FIFA, unique en son genre, a ouvert ses portes à la fin du mois de février à Zurich. Les 3 000 mètres carrés d’exposition comptent une petite zone dédiée au foot féminin. 

La vitrine dédiée au foot féminin

La vitrine dédiée au foot féminin

L’ouverture du musée FIFA s’est faite de manière discrète, en période de tourmente au niveau des plus hautes instances de la fédération. Le musée seul a coûté près de 30 millions de francs suisses. Il est, avouons-le, le projet de Sepp Blatter, ancien président de la FIFA désormais aux mains de la justice. Le musée aura au moins l’intérêt de présenter une histoire du football et des objets historiques intéressants. Moderne par son architecture et l’utilisation des nouvelles technologies, le musée se veut ludique. Il envisage d’accueillir près de 250 000 visiteurs chaque année. Un chiffre ambitieux pour un acronyme désormais entaché par les scandales financiers. 

Vitrine dédiée à la Coupe du monde 2015 et ses championnes américaines

Vitrine dédiée à la Coupe du monde 2015 et ses championnes américaines

Où sont les femmes ?

Elles sont au sous-sol du musée précisément. Dans la partie historique de l’ensemble. Le visiteur y accède par un escalier aux couleurs d’un terrain, une fois passé le hall lumineux à l’étage, son arc-en-ciel de maillots nationaux (les 209 nations membres de la FIFA) et la frise historique représentant les présidents de la FIFA. Au sous-sol place à l’histoire des coupes du monde et leurs finalistes. Les femmes y sont présentes à travers des noms qui ont marqué l’Histoire de la compétition dont la première a été jouée en 1991 en Chine. April Heinrichs (qui a fait le déplacement au musée le 17 mars), Mia Hamm, Gao Hong, Marta Vieira Da Silva, Abby Wambach ou encore Briana Scurry ont marqué les esprits. Les vidéos jalonnent l’espace muséal mais on notera l’absence des femmes sur l’une des bornes vidéo retraçant les plus belles actions du football planétaire. 

Le hairband porté par Alex Morgan lors de la finale USA-Japon l'année dernière

Le hairband porté par Alex Morgan lors de la finale USA-Japon l'année dernière

Objets de l'Histoire du foot féminin

Objets de l'Histoire du foot féminin

Souvenirs, souvenirs

Le point fort du musée se situe dans son arrangement sonore et visuel. Les meilleurs moments de football sont retranscrits à travers des vidéos et des bandes sons issus des stades du monde. Le son et l’image font revivre au visiteur des exploits sportifs et populaires. Des bornes interactives proposent même de devenir commentateur de match ou de tester ses connaissances sur l’arbitrage. Point d’orgue de la visite, les vitrines des trophées des coupes du monde masculine et féminine. Chez les femmes, l’objet a été soulevé l’année dernière par les Américaines à Vancouver au Canada. 

Le fameux trophée de la Coupe du monde féminine

Le fameux trophée de la Coupe du monde féminine

Les + 

 

  • la présence d’objets uniques et historiques
  • la scénographie moderne et ludique

 

Les -

 

  • le prix d’entrée fixé à 24 francs suisses en plein tarif
  • le circuit de visite en sens unique à partir du sous-sol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.