Fabrique à championnes

L’équipe de water-polo des Etats-Unis, médaillée olympique à Rio en août, est composée de têtes bien faites. A Stanford ou dans d’autres universités prestigieuses des Etats-Unis, les athlètes comme Maggie Steffens ont choisi l’excellence à double titre. 

La question a été soulevée par un blog américain (InGeniusprep) après les Jeux Olympiques des valides au mois d’août. Pourquoi les athlètes américaines et notamment celles de l’équipe de water-polo, ont choisi Stanford pour faire leurs études ?

 

Où quand l’excellence sportive va de pair avec l’excellence intellectuelle. Une partie de la réponse est donnée avec l’exemple de Maggie Steffens, 23 ans et étudiante à Stanford (en sciences et technologie) comme quatre de ses coéquipières. Les autres appartiennent notamment aux prestigieuses université que sont Princeton, UCLA (université de Californie à Los Angeles), ou encore USC (université de Californie du Sud). 

 

Dans une interview en six questions, Maggie Steffens dévoile ainsi les coulisses d’une vie rondement menée entre entraînements et cours. La jeune Américaine explique avoir choisi Stanford pour sa philosophie de l’excellence mais aussi pour la beauté du site, de la piscine universitaire et de l’équipe en place. Déjà médaillée d’or à Londres il y a quatre ans, et MVP (Most Valuable Player) dans son sport au niveau national, Maggie Steffens a intégré Stanford avec un potentiel hors du commun. « J’ai apprécié d’y rencontrer d’autres étudiants talentueux dans les domaines de la musique, de la littérature ou encore de la science », explique la jeune femme. 

 

Côté cours

 

Maggie Steffens revient aussi sur les aménagements d’horaires pour les athlètes. Stanford supporte ses étudiants et leur permet de suivre des cursus adaptés. « Nous nous entraînions 6 heures et demi par jour, 6 jours sur 7. Il était donc difficile d’allier le sport et les unités de cours à valider mais l’université met tout en place pour que cela puisse fonctionner. En plus des cours supplémentaires, lorsque j’étais en voyage pour le sport, je restais en contact permanent avec les professeurs. J’ai aussi eu la possiblité de prendre une année sabbatique avant Rio pour me consacrer entièrement à ma préparation olympique. » Un aménagement gagnant puisque le collectif américain a rapporté l’or brésilien. Une médaille historique pour cette équipe, première de l’histoire américaine à avoir remporté deux titres consécutifs.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maggie Steffens, athlète et étudiante accomplie

Maggie Steffens, athlète et étudiante accomplie

Elle l'a dit

« Stanford est une université qui cultive le surpassement de soi. Dans le sport notamment, mais aussi dans d’autres domaines. Le rêve olympique des athlètes coïncide parfaitement avec la culture de haut niveau proposée par Stanford. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.